News

Social hotels by Jean-Louis
Courtinat

1410894 © Jean-Louis Courtinat / Roger-Viollet
60 images
Roger-Viollet | 1410845 | Grande exclusion: Les hôtels sociaux. La façade de l'hôtel social  Star . Paris, 2018. Photographie de Jean-Louis Courtinat. | © Jean-Louis Courtinat / Roger-Viollet
1410845 DG

Grande exclusion: Les hôtels sociaux. La façade de l'hôtel social "Star". Paris, 2018. Photographie de Jean-Louis Courtinat.

Credit:

Jean-Louis Courtinat / Roger-Viollet

Usage Restriction(s):

Prior permission required for all advertising & promotional use or use on consumer goods & derivative products.

Roger-Viollet | 1410901 | Grande exclusion: Les hôtels sociaux. Martha est née à Quito en Equateur. En 1990, pendant la dictature militaire, elle a été emprisonnée pendant quatre ans. Elle dit:   Les Petits Frères Des Pauvres m'ont accueilli avec beaucoup d'humanité. Chaque jour je pense à ma famille. Je me concentre sur les souvenirs gravés dans ma mémoire. Il ne me reste que cela . Paris. 2018. Photographie de Jean-Louis Courtinat. | © Jean-Louis Courtinat / Roger-Viollet
1410901 DG

Grande exclusion: Les hôtels sociaux. Martha est née à Quito en Equateur. En 1990, pendant la dictature militaire, elle a été emprisonnée pendant quatre ans. Elle dit: " Les Petits Frères Des Pauvres m'ont accueilli avec beaucoup d'humanité. Chaque jour je pense à ma famille. Je me concentre sur les souvenirs gravés dans ma mémoire. Il ne me reste que cela". Paris. 2018. Photographie de Jean-Louis Courtinat.

Credit:

Jean-Louis Courtinat / Roger-Viollet

Usage Restriction(s):

Prior permission required for all advertising & promotional use or use on consumer goods & derivative products.

Roger-Viollet | 1410903 | Grande exclusion: Les hôtels sociaux. Chantal dans sa chambre d'hôtel. Paris. 2021. Photographie de Jean-Louis Courtinat. | © Jean-Louis Courtinat / Roger-Viollet
1410903 DG

Grande exclusion: Les hôtels sociaux. Chantal dans sa chambre d'hôtel. Paris. 2021. Photographie de Jean-Louis Courtinat.

Credit:

Jean-Louis Courtinat / Roger-Viollet

Usage Restriction(s):

Prior permission required for all advertising & promotional use or use on consumer goods & derivative products.

Roger-Viollet | 1410902 | Grande exclusion: Les hôtels sociaux. Patricia et Raymond se sont connus aux Petits Frères Des Pauvres. Elle dit:   Raymond a fait quinze ans de rue. Je le sentais vulnérable. J'en suis tombée amoureuse. On a retrouvé des plaisirs simples. L'envie de plaire à l'autre et de partager des moments de complicité. Un peu de bonheur sur nos vieux jours . Paris. 2020. Photographie de Jean-Louis Courtinat. | © Jean-Louis Courtinat / Roger-Viollet
1410902 DG

Grande exclusion: Les hôtels sociaux. Patricia et Raymond se sont connus aux Petits Frères Des Pauvres. Elle dit: " Raymond a fait quinze ans de rue. Je le sentais vulnérable. J'en suis tombée amoureuse. On a retrouvé des plaisirs simples. L'envie de plaire à l'autre et de partager des moments de complicité. Un peu de bonheur sur nos vieux jours". Paris. 2020. Photographie de Jean-Louis Courtinat.

Credit:

Jean-Louis Courtinat / Roger-Viollet

Usage Restriction(s):

Prior permission required for all advertising & promotional use or use on consumer goods & derivative products.

Roger-Viollet | 1410900 | Grande exclusion: Les hôtels sociaux. L'escalier de l'hôtel   La Renaissance . Paris, 2020. Photographie de Jean-Louis Courtinat. | © Jean-Louis Courtinat / Roger-Viollet
1410900 DG

Grande exclusion: Les hôtels sociaux. L'escalier de l'hôtel " La Renaissance". Paris, 2020. Photographie de Jean-Louis Courtinat.

Credit:

Jean-Louis Courtinat / Roger-Viollet

Usage Restriction(s):

Prior permission required for all advertising & promotional use or use on consumer goods & derivative products.

Roger-Viollet | 1410899 | Grande exclusion: Les hôtels sociaux. Théophile dans sa chambre d'hôtel. Paris. 2021. Photographie de Jean-Louis Courtinat. | © Jean-Louis Courtinat / Roger-Viollet
1410899 DG

Grande exclusion: Les hôtels sociaux. Théophile dans sa chambre d'hôtel. Paris. 2021. Photographie de Jean-Louis Courtinat.

Credit:

Jean-Louis Courtinat / Roger-Viollet

Usage Restriction(s):

Prior permission required for all advertising & promotional use or use on consumer goods & derivative products.

Roger-Viollet | 1410894 | Grande exclusion: Les hôtels sociaux. Philippe a passé quinze années de sa vie dans la rue. Il dit:   Je ne pleurniche pas sur mon sort. Je n'ai fait que des conneries. J'ai refusé la main tendue de ceux qui voulaient m'aider. J'ai raté ma vie avec succès . Paris. 2018. Photographie de Jean-Louis Courtinat. | © Jean-Louis Courtinat / Roger-Viollet
1410894 DG

Grande exclusion: Les hôtels sociaux. Philippe a passé quinze années de sa vie dans la rue. Il dit: " Je ne pleurniche pas sur mon sort. Je n'ai fait que des conneries. J'ai refusé la main tendue de ceux qui voulaient m'aider. J'ai raté ma vie avec succès". Paris. 2018. Photographie de Jean-Louis Courtinat.

Credit:

Jean-Louis Courtinat / Roger-Viollet

Usage Restriction(s):

Prior permission required for all advertising & promotional use or use on consumer goods & derivative products.

Roger-Viollet | 1410898 | Grande exclusion: Les hôtels sociaux. César dans sa chambre d'hôtel. Paris. 2018. Photographie de Jean-Louis Courtinat. | © Jean-Louis Courtinat / Roger-Viollet
1410898 DG

Grande exclusion: Les hôtels sociaux. César dans sa chambre d'hôtel. Paris. 2018. Photographie de Jean-Louis Courtinat.

Credit:

Jean-Louis Courtinat / Roger-Viollet

Usage Restriction(s):

Prior permission required for all advertising & promotional use or use on consumer goods & derivative products.

Roger-Viollet | 1410897 | Grande exclusion: Les hôtels sociaux. Djamel a vécu dans la rue. Il dit:   Quand on est SDF, il y a quatre démons à éviter: l'alcool, la drogue, la violence et la prison. L'abbé Pierre dit que chacun a droit à la rédemption. Il me semble avoir suffisamment expié pour que la vie me donne une seconde chance . Paris. 2018. Photographie de Jean-Louis Courtinat. | © Jean-Louis Courtinat / Roger-Viollet
1410897 DG

Grande exclusion: Les hôtels sociaux. Djamel a vécu dans la rue. Il dit: " Quand on est SDF, il y a quatre démons à éviter: l'alcool, la drogue, la violence et la prison. L'abbé Pierre dit que chacun a droit à la rédemption. Il me semble avoir suffisamment expié pour que la vie me donne une seconde chance". Paris. 2018. Photographie de Jean-Louis Courtinat.

Credit:

Jean-Louis Courtinat / Roger-Viollet

Usage Restriction(s):

Prior permission required for all advertising & promotional use or use on consumer goods & derivative products.

Roger-Viollet | 1410896 | Grande exclusion: Les hôtels sociaux. Pascal est tombé dans la délinquance lorsqu'il avait seize ans. Il a fait douze années de prison à Fresnes. Il dit:   Je vis dans ma chambre comme dans ma cellule. Je suis décalé dans le temps. Je crois avoir trente ans mais j'en ai le double. Je suis amputé d'une partie de ma vie.  Paris. 2018. Photographie de Jean-Louis Courtinat. | © Jean-Louis Courtinat / Roger-Viollet
1410896 DG

Grande exclusion: Les hôtels sociaux. Pascal est tombé dans la délinquance lorsqu'il avait seize ans. Il a fait douze années de prison à Fresnes. Il dit: " Je vis dans ma chambre comme dans ma cellule. Je suis décalé dans le temps. Je crois avoir trente ans mais j'en ai le double. Je suis amputé d'une partie de ma vie." Paris. 2018. Photographie de Jean-Louis Courtinat.

Credit:

Jean-Louis Courtinat / Roger-Viollet

Usage Restriction(s):

Prior permission required for all advertising & promotional use or use on consumer goods & derivative products.

Roger-Viollet | 1410895 | Grande exclusion: Les hôtels sociaux. Hachmia dans sa chambre d'hôtel. Paris. 2018. Photographie de Jean-Louis Courtinat. | © Jean-Louis Courtinat / Roger-Viollet
1410895 DG

Grande exclusion: Les hôtels sociaux. Hachmia dans sa chambre d'hôtel. Paris. 2018. Photographie de Jean-Louis Courtinat.

Credit:

Jean-Louis Courtinat / Roger-Viollet

Usage Restriction(s):

Prior permission required for all advertising & promotional use or use on consumer goods & derivative products.

Roger-Viollet | 1410893 | Grande exclusion: Les hôtels sociaux. Djamila a vécu trois ans dans le hall de l'aéroport d'Orly. Elle dit:   La nuit c'était dur. les vigiles me chassaient. Je dormais dans le couloir du RER. Je me cachais pour ne pas être agressée. Aujourd'hui, j'ai enfin un toit sur la tête. Il me reste encore un peu d'énergie. Je vais l'utiliser pour récupérer mes enfants. C'est le seul but de ma vie . Paris. 2019. Photographie de Jean-Louis Courtinat. | © Jean-Louis Courtinat / Roger-Viollet
1410893 DG

Grande exclusion: Les hôtels sociaux. Djamila a vécu trois ans dans le hall de l'aéroport d'Orly. Elle dit: " La nuit c'était dur. les vigiles me chassaient. Je dormais dans le couloir du RER. Je me cachais pour ne pas être agressée. Aujourd'hui, j'ai enfin un toit sur la tête. Il me reste encore un peu d'énergie. Je vais l'utiliser pour récupérer mes enfants. C'est le seul but de ma vie". Paris. 2019. Photographie de Jean-Louis Courtinat.

Credit:

Jean-Louis Courtinat / Roger-Viollet

Usage Restriction(s):

Prior permission required for all advertising & promotional use or use on consumer goods & derivative products.

Roger-Viollet | 1410892 | Grande exclusion: Les hôtels sociaux. Georges n'aime pas parler de lui. Il dit:   Je peins pour oublier que je suis seul. Pas besoin de grands discours. Mes tableaux me ressemblent . Paris 2020. Photographie de Jean-Louis Courtinat. | © Jean-Louis Courtinat / Roger-Viollet
1410892 DG

Grande exclusion: Les hôtels sociaux. Georges n'aime pas parler de lui. Il dit: " Je peins pour oublier que je suis seul. Pas besoin de grands discours. Mes tableaux me ressemblent". Paris 2020. Photographie de Jean-Louis Courtinat.

Credit:

Jean-Louis Courtinat / Roger-Viollet

Usage Restriction(s):

Prior permission required for all advertising & promotional use or use on consumer goods & derivative products.

Roger-Viollet | 1410891 | Grande exclusion: Les hôtels sociaux. Dominique a connu Yvette en 2003. Depuis, ils ne se sont plus quittés. Ils ont vécu cinq ans dans un wagon désaffecté à la Gare du Nord. Il dit:   On a trouvé une petite chambre. C'est notre nid. Je m'occupe d'Yvette en permanence car elle ne peut plus marcher. J'ai très peur de l'avenir. Si l'un de nous disparait, que va faire l'autre ?   Paris, 2019. Photographie de Jean-Louis Courtinat. | © Jean-Louis Courtinat / Roger-Viollet
1410891 DG

Grande exclusion: Les hôtels sociaux. Dominique a connu Yvette en 2003. Depuis, ils ne se sont plus quittés. Ils ont vécu cinq ans dans un wagon désaffecté à la Gare du Nord. Il dit: " On a trouvé une petite chambre. C'est notre nid. Je m'occupe d'Yvette en permanence car elle ne peut plus marcher. J'ai très peur de l'avenir. Si l'un de nous disparait, que va faire l'autre ? " Paris, 2019. Photographie de Jean-Louis Courtinat.

Credit:

Jean-Louis Courtinat / Roger-Viollet

Usage Restriction(s):

Prior permission required for all advertising & promotional use or use on consumer goods & derivative products.

Roger-Viollet | 1410890 | Grande exclusion: Les hôtels sociaux. Martial dans sa chambre d'hôtel. Paris, 2018. Photographie de Jean-Louis Courtinat. | © Jean-Louis Courtinat / Roger-Viollet
1410890 DG

Grande exclusion: Les hôtels sociaux. Martial dans sa chambre d'hôtel. Paris, 2018. Photographie de Jean-Louis Courtinat.

Credit:

Jean-Louis Courtinat / Roger-Viollet

Usage Restriction(s):

Prior permission required for all advertising & promotional use or use on consumer goods & derivative products.

Roger-Viollet | 1410889 | Grande exclusion: Les hôtels sociaux. Achour dans sa chambre d'hôtel. Paris. 2018. Photographie de Jean-Louis Courtinat. | © Jean-Louis Courtinat / Roger-Viollet
1410889 DG

Grande exclusion: Les hôtels sociaux. Achour dans sa chambre d'hôtel. Paris. 2018. Photographie de Jean-Louis Courtinat.

Credit:

Jean-Louis Courtinat / Roger-Viollet

Usage Restriction(s):

Prior permission required for all advertising & promotional use or use on consumer goods & derivative products.

Roger-Viollet | 1410888 | Grande exclusion: Les hôtels sociaux. Zahia et ses enfants dans sa chambre d'hôtel. Paris, 2019. Photographie de Jean-Louis Courtinat. | © Jean-Louis Courtinat / Roger-Viollet
1410888 DG

Grande exclusion: Les hôtels sociaux. Zahia et ses enfants dans sa chambre d'hôtel. Paris, 2019. Photographie de Jean-Louis Courtinat.

Credit:

Jean-Louis Courtinat / Roger-Viollet

Usage Restriction(s):

Prior permission required for all advertising & promotional use or use on consumer goods & derivative products.

Roger-Viollet | 1410887 | Grande exclusion: Les hôtels sociaux. Francis s'est engagé dans la légion pendant quinze ans. A la sortie, il s'est installé sur une bouche de métro. Il y est resté douze ans. Il dit:   J'ai une chambre à l'hôtel. Au début j'avais l'impression d'être en prison. Je ressentais l'appel de la rue. Je ne regrette pas ma vie. J'ai suffisamment payé mes erreurs. Personne n'a le droit de me juger . Paris, 2018. Photographie de Jean-Louis Courtinat. | © Jean-Louis Courtinat / Roger-Viollet
1410887 DG

Grande exclusion: Les hôtels sociaux. Francis s'est engagé dans la légion pendant quinze ans. A la sortie, il s'est installé sur une bouche de métro. Il y est resté douze ans. Il dit: " J'ai une chambre à l'hôtel. Au début j'avais l'impression d'être en prison. Je ressentais l'appel de la rue. Je ne regrette pas ma vie. J'ai suffisamment payé mes erreurs. Personne n'a le droit de me juger". Paris, 2018. Photographie de Jean-Louis Courtinat.

Credit:

Jean-Louis Courtinat / Roger-Viollet

Usage Restriction(s):

Prior permission required for all advertising & promotional use or use on consumer goods & derivative products.

Roger-Viollet | 1410886 | Grande exclusion: Les hôtels sociaux. Marie-Elise est née au Bénin. On l'a marié de force avec un cousin qu'elle détestait. Ils ont eu six enfants. En 2011, suite à un grave accident, elle a été hôspitalisée en France. Elle dit:   J'ai retrouvé mes enfants. La foi sans les actes est vaine. Dans deux ans, j'irai voir le Pape à Rome. C'est un honneur que le divin m'accorde. Je prie pour le salut de son âme.  Paris, 2018. Photographie de Jean-Louis Courtinat. | © Jean-Louis Courtinat / Roger-Viollet
1410886 DG

Grande exclusion: Les hôtels sociaux. Marie-Elise est née au Bénin. On l'a marié de force avec un cousin qu'elle détestait. Ils ont eu six enfants. En 2011, suite à un grave accident, elle a été hôspitalisée en France. Elle dit: " J'ai retrouvé mes enfants. La foi sans les actes est vaine. Dans deux ans, j'irai voir le Pape à Rome. C'est un honneur que le divin m'accorde. Je prie pour le salut de son âme." Paris, 2018. Photographie de Jean-Louis Courtinat.

Credit:

Jean-Louis Courtinat / Roger-Viollet

Usage Restriction(s):

Prior permission required for all advertising & promotional use or use on consumer goods & derivative products.

Roger-Viollet | 1410885 | Grande exclusion: Les hôtels sociaux. Une fosse commune du carré des  indigents . Cimetière de Pantin (Seine-Saint-Denis), 2019. Photographie de Jean-Louis Courtinat. | © Jean-Louis Courtinat / Roger-Viollet
1410885 DG

Grande exclusion: Les hôtels sociaux. Une fosse commune du carré des "indigents". Cimetière de Pantin (Seine-Saint-Denis), 2019. Photographie de Jean-Louis Courtinat.

Credit:

Jean-Louis Courtinat / Roger-Viollet

Usage Restriction(s):

Prior permission required for all advertising & promotional use or use on consumer goods & derivative products.

Roger-Viollet | 1410884 | Grande exclusion: Les hôtels sociaux. Pascal s'est engagé dans la légion pour trouver une famille. Après quinze années de service, il s'est retrouvé dans la rue. Il dit:   J'ai bu toute ma vie comme un malade. Je devrais être mort dix fois. Comme toutes les loques, je finirai dans la fosse commune du cimetière réservé aux indigents. Ici git Pascal. Une vie sans importance . Paris, 2018. Photographie de Jean-Louis Courtinat. | © Jean-Louis Courtinat / Roger-Viollet
1410884 DG

Grande exclusion: Les hôtels sociaux. Pascal s'est engagé dans la légion pour trouver une famille. Après quinze années de service, il s'est retrouvé dans la rue. Il dit: " J'ai bu toute ma vie comme un malade. Je devrais être mort dix fois. Comme toutes les loques, je finirai dans la fosse commune du cimetière réservé aux indigents. Ici git Pascal. Une vie sans importance". Paris, 2018. Photographie de Jean-Louis Courtinat.

Credit:

Jean-Louis Courtinat / Roger-Viollet

Usage Restriction(s):

Prior permission required for all advertising & promotional use or use on consumer goods & derivative products.

Roger-Viollet | 1410883 | Grande exclusion: Les hôtels sociaux. Madeleine est née à Abidjan. Elle aurait été envoutée par un prêtre satanique. Elle dit:   J'ai vécu chez mes cousins à Paris. j'ai refusé d'être leur esclave. Ils m'ont jeté dans la rue. Je me suis réfugiée dans l'adoration de Dieu. Je veux être irréprochable au moment du jugement dernier . Paris, 2019. Photographie de Jean-Louis Courtinat. | © Jean-Louis Courtinat / Roger-Viollet
1410883 DG

Grande exclusion: Les hôtels sociaux. Madeleine est née à Abidjan. Elle aurait été envoutée par un prêtre satanique. Elle dit: " J'ai vécu chez mes cousins à Paris. j'ai refusé d'être leur esclave. Ils m'ont jeté dans la rue. Je me suis réfugiée dans l'adoration de Dieu. Je veux être irréprochable au moment du jugement dernier". Paris, 2019. Photographie de Jean-Louis Courtinat.

Credit:

Jean-Louis Courtinat / Roger-Viollet

Usage Restriction(s):

Prior permission required for all advertising & promotional use or use on consumer goods & derivative products.

Roger-Viollet | 1410882 | Grande exclusion: Les hôtels sociaux. Guy a vécu sept années sur une bouche de métro. Il dit:   Je vis dans un taudis sans eau ni chauffage. L'assistante sociale veut que j'arrête de boire. Elle sait bien que si j'arrête, je me flingue. Autant en finir une bonne fois pour toute . Paris, 2018. Photographie de Jean-Louis Courtinat. | © Jean-Louis Courtinat / Roger-Viollet
1410882 DG

Grande exclusion: Les hôtels sociaux. Guy a vécu sept années sur une bouche de métro. Il dit: " Je vis dans un taudis sans eau ni chauffage. L'assistante sociale veut que j'arrête de boire. Elle sait bien que si j'arrête, je me flingue. Autant en finir une bonne fois pour toute". Paris, 2018. Photographie de Jean-Louis Courtinat.

Credit:

Jean-Louis Courtinat / Roger-Viollet

Usage Restriction(s):

Prior permission required for all advertising & promotional use or use on consumer goods & derivative products.

Roger-Viollet | 1410881 | Grande exclusion: Les hôtels sociaux.  L'étape , lieu de vie appartenant aux Petits frères des Pauvres. Les accueillis peuvent déjeuner et prendre une douche. Paris. 2019. Photographie de Jean-Louis Courtinat. | © Jean-Louis Courtinat / Roger-Viollet
1410881 DG

Grande exclusion: Les hôtels sociaux. "L'étape", lieu de vie appartenant aux Petits frères des Pauvres. Les accueillis peuvent déjeuner et prendre une douche. Paris. 2019. Photographie de Jean-Louis Courtinat.

Credit:

Jean-Louis Courtinat / Roger-Viollet

Usage Restriction(s):

Prior permission required for all advertising & promotional use or use on consumer goods & derivative products.

Roger-Viollet | 1410880 | Grande exclusion: Les hôtels sociaux. La mère de Daniel était bipolaire. Il a la même maladie. Il dit:   Je passe de l'exaltation à la dépression la plus profonde. Ma famille ne veut plus me voir. Elle a peur de moi. Je vis avec le RSA et une pension d'invalidité. j'aimerais servir à quelque chose. Malheureusement, je n'y arrive pas . Paris, 2019. Photographie de Jean-Louis Courtinat. | © Jean-Louis Courtinat / Roger-Viollet
1410880 DG

Grande exclusion: Les hôtels sociaux. La mère de Daniel était bipolaire. Il a la même maladie. Il dit: " Je passe de l'exaltation à la dépression la plus profonde. Ma famille ne veut plus me voir. Elle a peur de moi. Je vis avec le RSA et une pension d'invalidité. j'aimerais servir à quelque chose. Malheureusement, je n'y arrive pas". Paris, 2019. Photographie de Jean-Louis Courtinat.

Credit:

Jean-Louis Courtinat / Roger-Viollet

Usage Restriction(s):

Prior permission required for all advertising & promotional use or use on consumer goods & derivative products.

Roger-Viollet | 1410879 | Grande exclusion: Les hôtels sociaux. Nicole a vécu huit années avec une bande de SDF. Elle faisait la manche pour le groupe. Elle dit:  On dormait à la gare du Nord. Les vigiles nous chassaient. Nous on essayait juste de ne pas crever de froid. Je rêve souvent que j'ai une vraie famille. je suis sûre que j'aurais été une bonne mère . Paris, 2018. Photographie de Jean-Louis Courtinat. | © Jean-Louis Courtinat / Roger-Viollet
1410879 DG

Grande exclusion: Les hôtels sociaux. Nicole a vécu huit années avec une bande de SDF. Elle faisait la manche pour le groupe. Elle dit:" On dormait à la gare du Nord. Les vigiles nous chassaient. Nous on essayait juste de ne pas crever de froid. Je rêve souvent que j'ai une vraie famille. je suis sûre que j'aurais été une bonne mère". Paris, 2018. Photographie de Jean-Louis Courtinat.

Credit:

Jean-Louis Courtinat / Roger-Viollet

Usage Restriction(s):

Prior permission required for all advertising & promotional use or use on consumer goods & derivative products.

Roger-Viollet | 1410878 | Grande exclusion: Les hôtels sociaux. Michelle a de graves troubles psychiatriques. Devenue  Diogène , elle a ammassé une quantité d'objets de toutes sortes. Elle dit:  Les médecins veulent m'interner en psychiatrie. Ils aimeraient me mettre sous camisole chimique. Il n'en n'ai pas question. Les services d'hygiène m'ordonnent de jeter mes affaires. Je réponds que toute ma vie est dans cette chambre. J'ai décidé de rester devant ma porte afin de les empêcher d'entrer. Je me prépare à une guerre très longue . Paris, 2018. Photographie de Jean-Louis Courtinat. | © Jean-Louis Courtinat / Roger-Viollet
1410878 DG

Grande exclusion: Les hôtels sociaux. Michelle a de graves troubles psychiatriques. Devenue "Diogène", elle a ammassé une quantité d'objets de toutes sortes. Elle dit:" Les médecins veulent m'interner en psychiatrie. Ils aimeraient me mettre sous camisole chimique. Il n'en n'ai pas question. Les services d'hygiène m'ordonnent de jeter mes affaires. Je réponds que toute ma vie est dans cette chambre. J'ai décidé de rester devant ma porte afin de les empêcher d'entrer. Je me prépare à une guerre très longue". Paris, 2018. Photographie de Jean-Louis Courtinat.

Credit:

Jean-Louis Courtinat / Roger-Viollet

Usage Restriction(s):

Prior permission required for all advertising & promotional use or use on consumer goods & derivative products.

Roger-Viollet | 1410877 | Grande exclusion: Les hôtels sociaux. Vue extèrieure des chambres de l'hôtel  Star . Paris, 2018. Photographie de Jean-Louis Courtinat. | © Jean-Louis Courtinat / Roger-Viollet
1410877 DG

Grande exclusion: Les hôtels sociaux. Vue extèrieure des chambres de l'hôtel "Star". Paris, 2018. Photographie de Jean-Louis Courtinat.

Credit:

Jean-Louis Courtinat / Roger-Viollet

Usage Restriction(s):

Prior permission required for all advertising & promotional use or use on consumer goods & derivative products.

Roger-Viollet | 1410876 | Grande exclusion: Les hôtels sociaux. Michel vit dans une chambre de huit mètres carrés sans toilettes ni chauffage. Il dit:   je suis infesté de cafards. Le patron de l'hôtel s'en moque. On est du bétail. Il se goinfre avec des miséreux comme moi. A 70 ans, impossible d'aller ailleurs . Paris, 2021. Photographie de Jean-Louis Courtinat. | © Jean-Louis Courtinat / Roger-Viollet
1410876 DG

Grande exclusion: Les hôtels sociaux. Michel vit dans une chambre de huit mètres carrés sans toilettes ni chauffage. Il dit: " je suis infesté de cafards. Le patron de l'hôtel s'en moque. On est du bétail. Il se goinfre avec des miséreux comme moi. A 70 ans, impossible d'aller ailleurs". Paris, 2021. Photographie de Jean-Louis Courtinat.

Credit:

Jean-Louis Courtinat / Roger-Viollet

Usage Restriction(s):

Prior permission required for all advertising & promotional use or use on consumer goods & derivative products.

Roger-Viollet | 1410875 | Grande exclusion: Les hôtels sociaux. La chambre numéro huit de l'hôtel   Bon Séjour.  Paris, 2019. Photographie de Jean-Louis Courtinat. | © Jean-Louis Courtinat / Roger-Viollet
1410875 DG

Grande exclusion: Les hôtels sociaux. La chambre numéro huit de l'hôtel " Bon Séjour." Paris, 2019. Photographie de Jean-Louis Courtinat.

Credit:

Jean-Louis Courtinat / Roger-Viollet

Usage Restriction(s):

Prior permission required for all advertising & promotional use or use on consumer goods & derivative products.

Roger-Viollet | 1410874 | Grande exclusion: Les hôtels sociaux. Pierrick et Marie-Thérèse se sont rencontrés à la Soupe populaire. Elle lui a demandé de choisir entre elle et l'alcool. Il a arrêté de boire définitivement. Il dit:   J'ai souffert le martyr pendant mon sevrage. Elle a toujours été à mes côtés. Marie-thérèse veut que l'on se marie. A notre âge, il faut régulariser la situation.  Paris, 2018. Photographie de Jean-Louis Courtinat. | © Jean-Louis Courtinat / Roger-Viollet
1410874 DG

Grande exclusion: Les hôtels sociaux. Pierrick et Marie-Thérèse se sont rencontrés à la Soupe populaire. Elle lui a demandé de choisir entre elle et l'alcool. Il a arrêté de boire définitivement. Il dit: " J'ai souffert le martyr pendant mon sevrage. Elle a toujours été à mes côtés. Marie-thérèse veut que l'on se marie. A notre âge, il faut régulariser la situation." Paris, 2018. Photographie de Jean-Louis Courtinat.

Credit:

Jean-Louis Courtinat / Roger-Viollet

Usage Restriction(s):

Prior permission required for all advertising & promotional use or use on consumer goods & derivative products.

Roger-Viollet | 1410873 | Grande exclusion: Les hôtels sociaux. Patrick a vécu dix ans sous une tente au bois de Vincennes. Il dit:   La nuit c'est la jungle. Si tu ne fais pas attention, tu es mort. Moi, j'étais ami avec les travestis du bois. En hiver, je dormais dans leur camionette. Aujourd'hui, je vis cloitré dans ma chambre. Je ne veux plus voir personne . Paris, 2018. Photographie de Jean-Louis Courtinat. | © Jean-Louis Courtinat / Roger-Viollet
1410873 DG

Grande exclusion: Les hôtels sociaux. Patrick a vécu dix ans sous une tente au bois de Vincennes. Il dit: " La nuit c'est la jungle. Si tu ne fais pas attention, tu es mort. Moi, j'étais ami avec les travestis du bois. En hiver, je dormais dans leur camionette. Aujourd'hui, je vis cloitré dans ma chambre. Je ne veux plus voir personne". Paris, 2018. Photographie de Jean-Louis Courtinat.

Credit:

Jean-Louis Courtinat / Roger-Viollet

Usage Restriction(s):

Prior permission required for all advertising & promotional use or use on consumer goods & derivative products.

Roger-Viollet | 1410872 | Grande exclusion: Les hôtels sociaux. Makou est sénégalaise. Elle a été très malade. On l'a hôspitalisé à Paris. Son mari l'a renié pour toujours. Elle dit:  Dans trois ans, je retourne au village. Ma famille pense que je suis très riche car je vis en France. Je vais devoir dépenser tout mon argent en cadeaux pour ne pas les décevoir . Paris, 2018. Photographie de Jean-Louis Courtinat. | © Jean-Louis Courtinat / Roger-Viollet
1410872 DG

Grande exclusion: Les hôtels sociaux. Makou est sénégalaise. Elle a été très malade. On l'a hôspitalisé à Paris. Son mari l'a renié pour toujours. Elle dit:" Dans trois ans, je retourne au village. Ma famille pense que je suis très riche car je vis en France. Je vais devoir dépenser tout mon argent en cadeaux pour ne pas les décevoir". Paris, 2018. Photographie de Jean-Louis Courtinat.

Credit:

Jean-Louis Courtinat / Roger-Viollet

Usage Restriction(s):

Prior permission required for all advertising & promotional use or use on consumer goods & derivative products.

Roger-Viollet | 1410871 | Grande exclusion: Les hôtels sociaux. Baya a vécu dans la rue pendant huit ans. Elle dit:   J'ai peur. Je ne suis pas habituée à un tel confort. Je laisse la fenêtre ouverte en permanence pour ne pas étouffer. Ces années de rue m'ont détruite. j'ai besoin de me reconstruire . Paris. 2018. Photographie de Jean-Louis Courtinat. | © Jean-Louis Courtinat / Roger-Viollet
1410871 DG

Grande exclusion: Les hôtels sociaux. Baya a vécu dans la rue pendant huit ans. Elle dit: " J'ai peur. Je ne suis pas habituée à un tel confort. Je laisse la fenêtre ouverte en permanence pour ne pas étouffer. Ces années de rue m'ont détruite. j'ai besoin de me reconstruire". Paris. 2018. Photographie de Jean-Louis Courtinat.

Credit:

Jean-Louis Courtinat / Roger-Viollet

Usage Restriction(s):

Prior permission required for all advertising & promotional use or use on consumer goods & derivative products.

Roger-Viollet | 1410870 | Grande exclusion: Les hôtels sociaux. Paulette vit dans une chambre de bonne. Elle dit:   Ma vie est simple. le matin, je ramasse des mégots, le soir, je picole avec mes potes. Je dois changer de chambre car je suis insalubre. Il y aura une douche. Je vais être comme une princesse . Paris, 2017. Photographie de Jean-Louis Courtinat. | © Jean-Louis Courtinat / Roger-Viollet
1410870 DG

Grande exclusion: Les hôtels sociaux. Paulette vit dans une chambre de bonne. Elle dit: " Ma vie est simple. le matin, je ramasse des mégots, le soir, je picole avec mes potes. Je dois changer de chambre car je suis insalubre. Il y aura une douche. Je vais être comme une princesse". Paris, 2017. Photographie de Jean-Louis Courtinat.

Credit:

Jean-Louis Courtinat / Roger-Viollet

Usage Restriction(s):

Prior permission required for all advertising & promotional use or use on consumer goods & derivative products.

Roger-Viollet | 1410869 | Grande exclusion: Les hôtels sociaux. Nathalie est toxicomane. Après cinq années dans la rue, elle est tombée enceinte. Elle a vécu sa grossesse dans une voiture abandonnée sur un parking. Les services sociaux ont pris son bébé. Elle dit:   Je suis punie car j'ai abandonné mon enfant. Si j'étais quelqu'un de bien, je n'en serais pas là . Paris, 2019. Photographie de Jean-Louis Courtinat. | © Jean-Louis Courtinat / Roger-Viollet
1410869 DG

Grande exclusion: Les hôtels sociaux. Nathalie est toxicomane. Après cinq années dans la rue, elle est tombée enceinte. Elle a vécu sa grossesse dans une voiture abandonnée sur un parking. Les services sociaux ont pris son bébé. Elle dit: " Je suis punie car j'ai abandonné mon enfant. Si j'étais quelqu'un de bien, je n'en serais pas là". Paris, 2019. Photographie de Jean-Louis Courtinat.

Credit:

Jean-Louis Courtinat / Roger-Viollet

Usage Restriction(s):

Prior permission required for all advertising & promotional use or use on consumer goods & derivative products.

Roger-Viollet | 1410868 | Grande exclusion: Les hôtels sociaux. Marie est rwandaise. En 1994, les hutus ont massacré sa famille. Elle a été évacuée par la Croix Rouge. Elle dit:  Je fais des cauchemards terribles. Je revois les images du génocide. Mes petits-enfants sont tout ce qui me reste. Ils viennent me voir à l'hôtel. C'est pour eux que je reste en vie . Paris, 2020. Photographie de Jean-Louis Courtinat. | © Jean-Louis Courtinat / Roger-Viollet
1410868 DG

Grande exclusion: Les hôtels sociaux. Marie est rwandaise. En 1994, les hutus ont massacré sa famille. Elle a été évacuée par la Croix Rouge. Elle dit:" Je fais des cauchemards terribles. Je revois les images du génocide. Mes petits-enfants sont tout ce qui me reste. Ils viennent me voir à l'hôtel. C'est pour eux que je reste en vie". Paris, 2020. Photographie de Jean-Louis Courtinat.

Credit:

Jean-Louis Courtinat / Roger-Viollet

Usage Restriction(s):

Prior permission required for all advertising & promotional use or use on consumer goods & derivative products.

Roger-Viollet | 1410867 | Grande exclusion: Les hôtels sociaux. Lily a 66 ans. Elle a vécu huit ans dans la rue. Elle dit:   La solitude est une maladie. Elle vous étouffe peu à peu comme un serpent. Sans affection, on devient fânée de l'interieur. Mourir de solitude est possible. Il suffit d'être patiente.  Paris, 2018. Photographie de Jean-Louis Courtinat. | © Jean-Louis Courtinat / Roger-Viollet
1410867 DG

Grande exclusion: Les hôtels sociaux. Lily a 66 ans. Elle a vécu huit ans dans la rue. Elle dit: " La solitude est une maladie. Elle vous étouffe peu à peu comme un serpent. Sans affection, on devient fânée de l'interieur. Mourir de solitude est possible. Il suffit d'être patiente." Paris, 2018. Photographie de Jean-Louis Courtinat.

Credit:

Jean-Louis Courtinat / Roger-Viollet

Usage Restriction(s):

Prior permission required for all advertising & promotional use or use on consumer goods & derivative products.

Roger-Viollet | 1410866 | Grande exclusion: Les hôtels sociaux. Yves a travaillé sur les chantiers. Il n'était pas payé. Il est devenu SDF. Il dit:   Vivre dans la rue, c'est être dans une société qui a ses propres lois. C'est toujours le plus malin qui survit. Moi j'étais rusé, je savais où manger et dormir. Aujourd'hui je ne consomme plus que du rhum. J'ai la tête d'un mort vivant . Paris, 2021. Photographie de Jean-Louis Courtinat. | © Jean-Louis Courtinat / Roger-Viollet
1410866 DG

Grande exclusion: Les hôtels sociaux. Yves a travaillé sur les chantiers. Il n'était pas payé. Il est devenu SDF. Il dit: " Vivre dans la rue, c'est être dans une société qui a ses propres lois. C'est toujours le plus malin qui survit. Moi j'étais rusé, je savais où manger et dormir. Aujourd'hui je ne consomme plus que du rhum. J'ai la tête d'un mort vivant". Paris, 2021. Photographie de Jean-Louis Courtinat.

Credit:

Jean-Louis Courtinat / Roger-Viollet

Usage Restriction(s):

Prior permission required for all advertising & promotional use or use on consumer goods & derivative products.

Roger-Viollet | 1410865 | Grande exclusion: Les hôtels sociaux. Pendant quinze ans, Martine a été battue et humiliée par son mari. Elle dit:  J'ai tenu le plus longtemps possible pour mes enfants. Un soir il m'a étranglé. J'ai été hôspitalisée pendant huit mois. Parfois, je rêve que je redeviens cette petite fille insouciante que j'étais. J'aimerais ne plus me réveiller.  Paris, 2021. Photographie de Jean-Louis Courtinat. | © Jean-Louis Courtinat / Roger-Viollet
1410865 DG

Grande exclusion: Les hôtels sociaux. Pendant quinze ans, Martine a été battue et humiliée par son mari. Elle dit:" J'ai tenu le plus longtemps possible pour mes enfants. Un soir il m'a étranglé. J'ai été hôspitalisée pendant huit mois. Parfois, je rêve que je redeviens cette petite fille insouciante que j'étais. J'aimerais ne plus me réveiller." Paris, 2021. Photographie de Jean-Louis Courtinat.

Credit:

Jean-Louis Courtinat / Roger-Viollet

Usage Restriction(s):

Prior permission required for all advertising & promotional use or use on consumer goods & derivative products.

Roger-Viollet | 1410864 | Grande exclusion: Les hôtels sociaux. La cuisine de l'hôtel   Nazareth . Paris. 2018. Photographie de Jean-Louis Courtinat. | © Jean-Louis Courtinat / Roger-Viollet
1410864 DG

Grande exclusion: Les hôtels sociaux. La cuisine de l'hôtel " Nazareth". Paris. 2018. Photographie de Jean-Louis Courtinat.

Credit:

Jean-Louis Courtinat / Roger-Viollet

Usage Restriction(s):

Prior permission required for all advertising & promotional use or use on consumer goods & derivative products.

Roger-Viollet | 1410863 | Grande exclusion: Les hôtels sociaux. Marie-Thérèse a été expulsée de son logement. Elle n'a pas osé en parler à sa famille. Elle est devenue SDF. Elle dit:   Toutes les femmes qui vivent dans la rue sont violées. J'ai toujours veillé à rester présentable. Ca n'a pas suffi. Le plus dur est de supporter le regard des autres sans baisser la tête . Paris, 2020. Photographie de Jean-Louis Courtinat. | © Jean-Louis Courtinat / Roger-Viollet
1410863 DG

Grande exclusion: Les hôtels sociaux. Marie-Thérèse a été expulsée de son logement. Elle n'a pas osé en parler à sa famille. Elle est devenue SDF. Elle dit: " Toutes les femmes qui vivent dans la rue sont violées. J'ai toujours veillé à rester présentable. Ca n'a pas suffi. Le plus dur est de supporter le regard des autres sans baisser la tête". Paris, 2020. Photographie de Jean-Louis Courtinat.

Credit:

Jean-Louis Courtinat / Roger-Viollet

Usage Restriction(s):

Prior permission required for all advertising & promotional use or use on consumer goods & derivative products.

Roger-Viollet | 1410862 | Grande exclusion: Les hôtels sociaux. Tran est né à Phnom Penh. En 1976, les Khmers rouges ont envahi Saigon. Il a été emprisonné pendant neuf ans. Pour venir en france, il a payé des passeurs. Le voyage a duré sept mois. La communauté asiatique refuse de l'aider. Elle dit que c'est un traitre car il a abandonné son pays. Paris. 2018. Photographie de Jean-Louis Courtinat. | © Jean-Louis Courtinat / Roger-Viollet
1410862 DG

Grande exclusion: Les hôtels sociaux. Tran est né à Phnom Penh. En 1976, les Khmers rouges ont envahi Saigon. Il a été emprisonné pendant neuf ans. Pour venir en france, il a payé des passeurs. Le voyage a duré sept mois. La communauté asiatique refuse de l'aider. Elle dit que c'est un traitre car il a abandonné son pays. Paris. 2018. Photographie de Jean-Louis Courtinat.

Credit:

Jean-Louis Courtinat / Roger-Viollet

Usage Restriction(s):

Prior permission required for all advertising & promotional use or use on consumer goods & derivative products.

Roger-Viollet | 1410861 | Grande exclusion: Les hôtels sociaux. Patricia est transgenre. Toute sa vie elle a souffert du regard des autres. Elle n'a jamais trouvé sa place dans la société. Elle dit :  Je loge dans un hôtel miteux. Je lutte en permanence contre cette solitude qui me ronge. Je me contente de survivre . Paris. 2017. Photographie de Jean-Louis Courtinat. | © Jean-Louis Courtinat / Roger-Viollet
1410861 DG

Grande exclusion: Les hôtels sociaux. Patricia est transgenre. Toute sa vie elle a souffert du regard des autres. Elle n'a jamais trouvé sa place dans la société. Elle dit :" Je loge dans un hôtel miteux. Je lutte en permanence contre cette solitude qui me ronge. Je me contente de survivre". Paris. 2017. Photographie de Jean-Louis Courtinat.

Credit:

Jean-Louis Courtinat / Roger-Viollet

Usage Restriction(s):

Prior permission required for all advertising & promotional use or use on consumer goods & derivative products.

Roger-Viollet | 1410860 | Grande exclusion: Les hôtels sociaux. La cour intèrieure de l'hôtel  La Renaissance . Paris. 2018. Photographie de Jean-Louis Courtinat. | © Jean-Louis Courtinat / Roger-Viollet
1410860 DG

Grande exclusion: Les hôtels sociaux. La cour intèrieure de l'hôtel "La Renaissance". Paris. 2018. Photographie de Jean-Louis Courtinat.

Credit:

Jean-Louis Courtinat / Roger-Viollet

Usage Restriction(s):

Prior permission required for all advertising & promotional use or use on consumer goods & derivative products.

Roger-Viollet | 1410859 | Grande exclusion: Les hôtels sociaux. Hervé a vécu huit ans dans la rue. Il dit:  Je revendique le droit d'avoir un logement décent, sans cafards ni punaises de lit. Je sais qu'au regard de la société, je n'existe plus. Pourtant je suis vivant. Ne détournez pas les yeux lorsque vous me croisez. Regardez-moi en face.   Paris. 2017. Photographie de Jean-Louis Courtinat. | © Jean-Louis Courtinat / Roger-Viollet
1410859 DG

Grande exclusion: Les hôtels sociaux. Hervé a vécu huit ans dans la rue. Il dit:" Je revendique le droit d'avoir un logement décent, sans cafards ni punaises de lit. Je sais qu'au regard de la société, je n'existe plus. Pourtant je suis vivant. Ne détournez pas les yeux lorsque vous me croisez. Regardez-moi en face. " Paris. 2017. Photographie de Jean-Louis Courtinat.

Credit:

Jean-Louis Courtinat / Roger-Viollet

Usage Restriction(s):

Prior permission required for all advertising & promotional use or use on consumer goods & derivative products.

Roger-Viollet | 1410858 | Grande exclusion: Les hôtels sociaux. Somjit est transsexuel. Elle s'est prostituée pendant quinze ans au bois de Boulogne. Elle dit:  J'habite dans une petite chambre. Je vis misérablement mais j'ai enfin accepté ma dualité. Je pense avoir droit à un peu de bonheur . Paris, 2018. Photographie de Jean-Louis Courtinat. | © Jean-Louis Courtinat / Roger-Viollet
1410858 DG

Grande exclusion: Les hôtels sociaux. Somjit est transsexuel. Elle s'est prostituée pendant quinze ans au bois de Boulogne. Elle dit:" J'habite dans une petite chambre. Je vis misérablement mais j'ai enfin accepté ma dualité. Je pense avoir droit à un peu de bonheur". Paris, 2018. Photographie de Jean-Louis Courtinat.

Credit:

Jean-Louis Courtinat / Roger-Viollet

Usage Restriction(s):

Prior permission required for all advertising & promotional use or use on consumer goods & derivative products.

Roger-Viollet | 1410857 | Grande exclusion: Les hôtels sociaux. Lucie a vécu six ans dans la rue avec son mari. Elle n'est jamais arrivée à faire son deuil. Elle dit:   J'aimerais rejoindre mon homme au ciel. Je suis certaine que la vie y serait plus douce à ses côtés . Paris. 2017. Photographie de Jean-Louis Courtinat. | © Jean-Louis Courtinat / Roger-Viollet
1410857 DG

Grande exclusion: Les hôtels sociaux. Lucie a vécu six ans dans la rue avec son mari. Elle n'est jamais arrivée à faire son deuil. Elle dit: " J'aimerais rejoindre mon homme au ciel. Je suis certaine que la vie y serait plus douce à ses côtés". Paris. 2017. Photographie de Jean-Louis Courtinat.

Credit:

Jean-Louis Courtinat / Roger-Viollet

Usage Restriction(s):

Prior permission required for all advertising & promotional use or use on consumer goods & derivative products.

Roger-Viollet | 1410856 | Grande exclusion: Les hôtels sociaux. Djamila a été battue par ses parents pendant toute son enfance. Elle s'est enfuie pour vivre avec une bande de SDF. Elle dit:   J'étais comme une  pute , je devais consoler les hommes. Ils me violaient régulièrement . Djamila vit aujourd'hui dans un taudis. Elle a sombré dans l'alcool. Paris. 2020 . Photographie de Jean-Louis Courtinat. | © Jean-Louis Courtinat / Roger-Viollet
1410856 DG

Grande exclusion: Les hôtels sociaux. Djamila a été battue par ses parents pendant toute son enfance. Elle s'est enfuie pour vivre avec une bande de SDF. Elle dit: " J'étais comme une "pute", je devais consoler les hommes. Ils me violaient régulièrement". Djamila vit aujourd'hui dans un taudis. Elle a sombré dans l'alcool. Paris. 2020 . Photographie de Jean-Louis Courtinat.

Credit:

Jean-Louis Courtinat / Roger-Viollet

Usage Restriction(s):

Prior permission required for all advertising & promotional use or use on consumer goods & derivative products.

Roger-Viollet | 1410855 | Grande exclusion: Les hôtels sociaux. Elhadi est marocain. Il a combattu pour la france. Il dit:   Je vis comme un misérable. J'utilise les toilettes des cafés pour garder ma dignité. Pourquoi me traite-t'on comme un malpropre ?  . Paris, 2017. Photographie de Jean-Louis Courtinat. | © Jean-Louis Courtinat / Roger-Viollet
1410855 DG

Grande exclusion: Les hôtels sociaux. Elhadi est marocain. Il a combattu pour la france. Il dit: " Je vis comme un misérable. J'utilise les toilettes des cafés pour garder ma dignité. Pourquoi me traite-t'on comme un malpropre ? ". Paris, 2017. Photographie de Jean-Louis Courtinat.

Credit:

Jean-Louis Courtinat / Roger-Viollet

Usage Restriction(s):

Prior permission required for all advertising & promotional use or use on consumer goods & derivative products.