"Le départ des derniers internés allemands", en octobre 1919. "Les derniers sujets allemands internés pendant la guerre dans les camps de concentration français s'en vont. Déjà, les Autrichiens sont partis. Un grand départ vient d'avoir lieu à Viviers-sur-Rhône, dans l'Ardèche. Aux 403 internés que contenait déjà le séminaire de cette localité sont venus s'ajouter 71 disciplinaires de Saint-Tropez, 103 internés du Puy, 12 de Garaison, 80 de Villefranche-de-Rouergue. Au total, 670 indésirables, dont plusieurs femmes françaises épouses d'Allemands, et des enfants nés en captivité pendant la guerre. Beaucoup de ces gens avaient demandé leur internement au début des hostilités". Les internés de la Chartreuse du Puy. Photographie parue dans le journal "Excelsior" du mercredi 22 octobre 1919. © Excelsior – L'Equipe / Roger-Viollet
"Le départ des derniers internés allemands", en octobre 1919. "Les derniers sujets allemands internés pendant la guerre dans les camps de concentration français s'en vont. Déjà, les Autrichiens sont partis. Un grand départ vient d'avoir lieu à Viviers-sur-Rhône, dans l'Ardèche. Aux 403 internés que contenait déjà le séminaire de cette localité sont venus s'ajouter 71 disciplinaires de Saint-Tropez, 103 internés du Puy, 12 de Garaison, 80 de Villefranche-de-Rouergue. Au total, 670 indésirables, dont plusieurs femmes françaises épouses d'Allemands, et des enfants nés en captivité pendant la guerre. Beaucoup de ces gens avaient demandé leur internement au début des hostilités". Les internés de la Chartreuse du Puy. Photographie parue dans le journal "Excelsior" du mercredi 22 octobre 1919. © Excelsior – L'Equipe / Roger-Viollet

Impossible de charger le fichier

 Méta-données

  • 74412-24

  • Lieu :
    FRANCE
  • Légende :
    "Le départ des derniers internés allemands", en octobre 1919. "Les derniers sujets allemands internés pendant la guerre dans les camps de concentration français s'en vont. Déjà, les Autrichiens sont partis. Un grand départ vient d'avoir lieu à Viviers-sur-Rhône, dans l'Ardèche. Aux 403 internés que contenait déjà le séminaire de cette localité sont venus s'ajouter 71 disciplinaires de Saint-Tropez, 103 internés du Puy, 12 de Garaison, 80 de Villefranche-de-Rouergue. Au total, 670 indésirables, dont plusieurs femmes françaises épouses d'Allemands, et des enfants nés en captivité pendant la guerre. Beaucoup de ces gens avaient demandé leur internement au début des hostilités". Les internés de la Chartreuse du Puy. Photographie parue dans le journal "Excelsior" du mercredi 22 octobre 1919.
  • Crédit :
    © Excelsior – L'Equipe/Roger-Viollet
  • Mentions 4 :
    Demander autorisation à l'agence pour toute utilisation publicitaire et en produits dérivés.
  • Mentions :
    Demander autorisation à l'agence pour toute utilisation publicitaire et en produits dérivés.
  • Numéro inventaire :
    EXL-28446
  • Taille du fichier :
    7304 x 5478 pixels (5123 Ko)
  • Mots-clés : ALLEMANDBAGAGECAMP AUSTRO-ALLEMANDCAMP D'INTERNEMENTCAMP DE CONCENTRATION FRANCAISDEPARTEAUFONTAINEFRANCAISGROUPEGUERRE 14-18GUERRE 1914-1918HYGIENEINTERNEINTERNE ALLEMANDINTERNEMENTLAVERLAVOIRPARTIRPREMIERE GUERRE MONDIALEPRISONNIER CIVILPRISONNIER DE GUERREQUITTERWAR TROUBLE CONFLITS ET GUERREGUERRE