Guerre 1914-1918. Les grèves parisiennes, au sujet de la semaine anglaise et contre la vie chère, fin mai 1917 : après les couturières et les modistes, beaucoup de corsetières et de fourreuses ont cessé de travailler. "Les grévistes de l'aiguille au Palais-Bourbon : Les grilles ont été fermées. Portée par ses camarades, une gréviste expose à des députés les revendications des petites ouvrières." Photographie parue dans le journal "Excelsior" du mercredi 23 mai 1917. © Excelsior – L'Equipe / Roger-Viollet
Guerre 1914-1918. Les grèves parisiennes, au sujet de la semaine anglaise et contre la vie chère, fin mai 1917 : après les couturières et les modistes, beaucoup de corsetières et de fourreuses ont cessé de travailler. "Les grévistes de l'aiguille au Palais-Bourbon : Les grilles ont été fermées. Portée par ses camarades, une gréviste expose à des députés les revendications des petites ouvrières." Photographie parue dans le journal "Excelsior" du mercredi 23 mai 1917. © Excelsior – L'Equipe / Roger-Viollet

Impossible de charger le fichier

 Méta-données